Accueil > L’association > Les éditos > L’Edito de décembre

L’Edito de décembre

mercredi 24 décembre 2014 - Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,

Médecine allopathique, médecine douce quand l’épidémie fait rage quel choix faire ? Nous sommes un peu dans cette situation. A l’heure du prochain zéro Phyto c’est la confusion particulièrement en France . Les stratégies de lutte sont en furieuse concurrence alors qu’elles devraient se compléter comme c’est le cas à l’étranger en application de l’Integated Pest Management. Attention aux appréciations sommaires quand l’idéologie veut remplacer la science, il faut élever notre niveau de compétence.

Occasion pour nous de vous livrer un texte particulièrement clair de l’ANSES qui définit ce qu’est le bio controle, ses limites voir ses dangers.

Les produits de bio-contrôle recouvrent des macro-organismes (invertébrés, insectes, acariens ou nématodes) et des produits phytopharmaceutiques comprenant des micro-organismes (champignons, bactéries, virus), des médiateurs chimiques comme les phéromones sexuelles (substances chimiques produites par les insectes jouant un rôle dans l’attraction sexuelle) et des substances naturelles (substances d’origine végétale, animale ou minérale). Dans un contexte de réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, le bio-contrôle est un des leviers identifiés pour atteindre les objectifs du plan Ecophyto 2018. C’est pourquoi le dispositif de mise sur le marché et l’évaluation doivent être adaptés. En effet, même si le principe du bio-contrôle est de privilégier l’utilisation de mécanismes et d’interactions déjà existants dans la nature, ces produits sont susceptibles de présenter des risques, notamment pour l’environnement. Ainsi, l’Anses est chargée de l’évaluation de ces produits.

CQFD ........Les premiers succès faisant suite à ceux des Iles Canaries apparaissent dans des lieux aussi emblématiques que la palmeraie d’Elché. Partout on constate que quand les collectivités "mettent le paquet" la forteresse charançon se lézarde. Il faut donc de gros moyens pas toujours disponibles à l’échelle d’un commune, d’une région..... Vive l’Europe

 

Bonnes fêtes de fin d’année à tous et à toutes, espoir d’un renversement de situation en 2015 ......

 

 

Hervé Pietra

Derniers articles

20 mars, par Rédaction SNP

Congrès AMPP Veillée d’armes

Communiqué de Presse
Madame, Monsieur,
Une délégation franco-italienne se rendra au Congrès de l’Association Marocaine de Protection des Plantes (Rabat 26-27 mars 2019), afin de présenter un état des lieux sur la lutte en (...)

13 mars, par Rédaction SNP

En pays Varois ....

Merci à ce support de Presse régional en pleine « remontada » de nous accueillir à nouveau pour présenter cette nouvelle technologie de détection très en amont des attaques de ravageurs. L’affaire commence à s’ébruiter puisqu’un (...)

Edito

Edito de février 2019

10 mars, par Rédaction SNP

Chers amis et passionnés du palmier,
Retenons la date du 11 février 2019 , celle de la grande réunion de concertation organisée à la DGAL. Nous avons pu très correctement nous exprimer pour dire synthétiquement :
- Toute nouvelle réglementation doit également porter sur le papillon Paysandisia Archon
- Il faut donner un cadre légal même dérogatoire au piégeage massif qui est explicitement recommandé par l’ANSES. Le ministère doit ensuite (...)